Laissons les faiseurs de hype et autres analystes programmeurs s’évertuer à formater les pastiches de demain et fabriquer des idoles de pacotille…

La récente histoire des quatre du MOTORBOOTY est d’une toute autre nature.

Venu de différentes formations musicales, agités par le même amour des rythmes rock’n’roll , ils se sont réunis au tout début 2004 pour célébrer cet art mineur que Frank Sinatra qualifiait comme « la plus primaire, la plus hideuse et la plus perverse des formes d’expression. Une musique de charlatans écrite, jouée et chantée par de sombres crétins. »

Autant vous dire que nos héros ne se sont pas laissés impressionner…

Ils décident malgré l’adversité de se lancer dans l’aventure le cœur battant dans leurs blue jeans, prêt à défendre leur répertoire sur scène, comme si c’était leur dernier concert.

Leur set explosif, gorgés de covers soul rythm’n’blues et d’originaux  n’a pas d’autre vertu que de vous faire vivre un pur moment de plaisir, de danse et de partage.  

MOTORBOOTY veut faire un vrai show. Leur volonté de s’inscrire dans un registre Blackface Rock’n’roll, où les mélodies et la danse prédominent, fait de leurs prestations un vrai spectacle. Ceci n’est pas seulement un concert de musiques amplifiées, mais un endroit où rires et larmes sont convoqués, où tous les sens sont éveillés.

Le style du MOTORBOOTY,  plein d’énergie punk et de réminiscence fifties mais aussi d’accents burlesques et sauvages est imprévisible et se joue avec costards et guitares vintages. Les garçons sont de retour à la maison pour la joie de tous avec des idées saugrenues tel que réhabiliter le twist casher, la beach party et le strip poker.

MOTORBOOTY ne fait pas  plus de bruit…mais crée une musique vivante loin des clichés et des prises de tètes. MOTORBOOTY joue partout et veut renouveler le genre, privilégier le contact avec le public.

Le groupe prépare un album et est à la recherche de nouveaux concerts.

Si toi aussi tu veux  remuer du popotin et faire jouer le MOTORBOOTY dans ta ville, contacte-nous :

 

MOTORBOOTY est un groupe de rock’n’roll magique. D’une alchimie aléatoire les musiciens ont constitué un pur bijou. A l’origine du groupe il y a les Revenants ( 1993-1997 ) au nom prémonitoire ; on y retrouve Eric Angignard ( contrebasse ) Pascal Breban (guitare, chant ) et Eric Pelle ( batterie). Trio Surf A Billy basé à Tours on      peut les entendre sur la compilation CosmicTrip no 1  sorti en 95 par la Roller Asso et sur la vidéo d’Emmetrop (Bourges) Barouf 95.

Fred Moulin fut le chanteur des Monotones ( 1987-91) combo Heavy-Punk parisien avec un 45 t auto produit, et un LP sur Forbidden, label créé par un Wampas et un Washington Dead Cats ; Il a le privilège de fréquenter la scène Barrocks (Soucoupes Violentes, Cadavres, Coronados…).Il s’y fait déjà une réputation de nègre énervé et perfectionne son jeu de scène chaotique. Puis à l’instar de Ronnie James DIO dans Black Sabbath, il occupe le poste de Suspense dans les Cherokees de 1992 à  96. Cette formation sortira un LP en 95 sur le label Wowoka. Là encore Fred Moulin écrit, compose et chante la plupart du répertoire. Il aura l’occasion de jouer en  1ère partie des Thugs, Wampas, Fleshtones, A-bones, Link Wray etc.…En 97 il rencontre Alain Lhuillier ex Cry Babies ( Orléans ) et actuel guitariste des Deltas Bonds avec qui il collabore dans Polaroid People. En 2000 il s'installe à  Tours ou il réalise  des émissions et des interviews sur Radio Béton.

Eric Pelle est batteur de Bee Dee Kay & the Roller Coaster et il apporte au MOTORBOOTY toute son expérience et son savoir-faire rock’n’roll . Spécialiste de rythmes anciens, son assise et son swing compulsif en fait un sage au pays des milles danses, indispensable réservoir groove pour le MOTORBOOTY.

Le guitariste Pascal Breban est un vétéran de la scène tourangelle. Twang, Tremolo, Staccato Surf, Reverbes chaudes et profondes, Fuzz Garage, il est passé maître dans l’art de faire sonner les Jaguars, les Mustangs et son Epiphone 2 tone. Avec son sourire carnassier et son look de dandy à faire fondre les cœurs tendres ; son charme et son énergie de Playboy punk fait de lui l’architecte du son de MOTORBOOTY

Eric Angignard est l’étincelle qui démarre l’aventure. Ferronnier d’art, passionné de Psycho-Twist, Il joue dans de nombreux groupes tel que les Midnight Monsters, Spacewolves, avant de convaincre ses amis de revenir sur le devant de la scène. Le choix de la contrebasse donne  à son jeu une chaleur aux pulsations envoûtantes. A l’image de son caractère, franc, simple et  généreux, tel Vulcain il forge les liens d’amitié entre les membres actifs du MOTORBOOTY.  Assurément  le vrai rocker du groupe…